Click for RSS Feed

Official Home of Wiggle High5 Pro Cycling

NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
premax
wiggle-honda-pro-cycling-sponsors-117x76
kask
koo
thumbs_skinskopie
srm1
champion-system-logo
goexpro
Stampa
high5_thumb
scicon_thumb
Northwave
jessnew
thumbs_astutenew
honda_power_of_dreams_logo
colnago_0
tacx_velke
look-logo
deda

Audrey Cordon-Ragot Blog: Mon Debut de Printemps en Belgique

Les classiques Flamandes sont terminées, et c’est nostalgique que je souhaite faire un point sur cette nouvelle expérience.

Vivre en Belgique pour quelques semaines c’est comme s’immerger toute entière au cœur du monde du cyclisme.

Une période intense pour moi en tant que coureur avec l’enchainement De Panne, Gent-Wevelgem et Tour des Flandres, de quoi goûter au vent, à la pluie et aux pavés Flandriens sans modération.

Comme chaque année c’est avec un grand enthousiasme que je m’installe à Audenarde chez Christian et Ilde au B&B Hof Ter Kammen situé au cœur des monts mythiques des Flandres notamment du Koppenberg à moins de 2kms de là.

Nous sommes accueillies et traitées comme des princesses, la tranquillité et l’esprit « cosy » de ce lieu ne me fait regretter en rien la froideur de n’importe quel hôtel.

L’esprit Flandrien on l’acquière avec le temps et l’expérience à moins d’être né ici, ça commence par apprendre le nom de tous les secteurs et monts du coin, de quoi s’emmêler les pinceaux : Paterberg, Paterstraat, Molenberg, Valkenberg, Wolvenberg et j’en passe… Un casse-tête qui donne tout son charme à cette région au combien escarpée, bien loin de l’idée reçue d’une Belgique complètement plate.

Le temps des classiques en Belgique c’est une population cycliste multipliée par 5, venue des quatre coins de la planète, prenant d’assaut les hôtels, chambres d’hôtes et cafés du coin. C’est l’apparition de gigantesques tentes blanches le long de tous les secteurs qu’emprunteront les coureurs, à croire qu’un concours de la « fan zone » la plus imposante se joue entre tous les villages autour d’Audenarde.

Et puis le weekend du Tour des Flandres se profil, un weekend comme aucun autre, là où d’habitude 10 personnes se dressent devant le podium de notre présentation d’équipe, ceux sont des centaines de fans, supporters, journalistes qui crient votre nom, vous demandent des selfies, des autographes… Le Tour des Flandres est un mythe, la course qui crédibilise vraiment le cyclisme féminin.

Alors aujourd’hui je suis déjà nostalgique, je me donne déjà rdv à l’année prochaine dans l’espoir fou qu’un jour je décrocherais ce monument.

Audrey

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed